Centre littéraire

 

Détours d'auteurs

PROGRAMME D’ACTIONS LITTÉRAIRES
POUR DES DÉTENUS EN MILIEU PÉNITENTIAIRE


Les détours d’auteurs

Avec détours d’auteurs s’ouvre une nouvelle dynamique de rencontres littéraires
proposées par Escales des Lettres. Si l’idée d’inviter des écrivains à venir à la
rencontre du public n’est pas sans convergences avec le principe même des
cafés littéraires, notamment par sa volonté de faire découvrir des textes et des
auteurs passionnants au plus grand nombre, elle s’en distingue par son ambition.
Ces rencontres donnent aux écrivains l’occasion d’être lus par de nouveaux
publics et, sur la route qui les mène chaque mois d’Arras à Lille, d’échanger
avec eux. Mais surtout, ces détours sont autant d’escales littéraires pour des
publics qui restent, malgré eux, difficilement concernés par les rencontres proposées
lors des soirées au Philos’off et au Rainbow. Se crée alors une réelle
ouverture sur la littérature pour des publics qui n’y ont pas ou peu accès : détenus
en établissement pénitentiaire, jeunes de quartiers défavorisés, jeune public
en milieu scolaire, publics isolés ou en difficulté…


Introduction

Escales des Lettres a déjà une longue expérience d'action culturelle en milieu
pénitentiaire : ateliers d'écriture et rencontres d'auteurs ont été régulièrement
mis en oeuvre depuis 1999 dans de nombreux établissements : Maison d'arrêt
de Béthune, Centre de détention de Loos, Maison d'arrêt de Dunkerque ; en
2006 et 2007, un travail avec les établissements pénitentiaires de Arras, Bapaume,
Béthune et Longuenesse. Par ces actions, Escales des Lettres rejoint les
préoccupations des Ministères de la Culture et de la Justice en luttant contre les
exclusions et en assurant notamment la rencontre entre un public en difficulté
et des écrivains. Ces dernières actions, menées en 2006 et 2007 avec quatre
établissements du Pas-de-Calais, sont le résultat d'une collaboration étroite entre
la mission régionale de développement culturel en milieu pénitentiaire portée
par l'Association Hors Cadre, la Drac Nord Pas-de-Calais, les Conseillers d'Insertion
et de Probation et le Centre Littéraire Escales des Lettres.


Le projet en 2008

Par sa volonté de poursuivre, de développer et de formaliser ces actions en
2008, Escales des Lettres propose le projet qui suit, composé de 24 rencontres
littéraires : Poursuivre sur l’année 2008 un travail littéraire de fond avec des
groupes de détenus de quatre établissements pénitentiaires du Pas-de-Calais :
Arras, Bapaume, Longuenesse et Béthune. Ce travail se baserait sur les expériences
menées en 2007 en marge des cafés littéraires organisés par le Centre
Littéraire Escales des Lettres : Les détours d’auteurs. Proposer à chacun de ces
quatre établissements des rencontres avec des auteurs durant l’année, au total
12 rencontres avec des écrivains en 2008. Il est entendu que ces rencontres
doivent être, comme ce fut le cas pour les expériences de 2007, l’aboutissement
d’un travail de lecture et de débat sur les textes des auteurs invités. Proposer
également aux détenus de ces quatre établissements des rencontres de sensibilisation
et de préparation, sans venue d’auteur, avec comme but pour les détenus
d’approfondir les échanges sur les textes au sein des groupes, de partager
les impressions et les points de vue sur les livres lus, de revenir sur la rencontre
précédente et de préparer la rencontre à venir. Ces rendez-vous, au nombre de
12, seraient encadrés par l’équipe d’Escales des Lettres et par les Conseillers
d’insertion et de probation des établissements.

Une rencontre avec Rachid Djaïdani

Une rencontre avec l'écrivain, acteur, réalisateur                                                
Rachid Djaïdani                                                                                    

en introduction la projection de son film « Sur ma ligne »  

mercredi 19 décembre 2007 à 20h                                                      
au cinéma l'Univers (16 rue Danton, Lille)
                                                  
                                                                                                   
entrée libre                                                                                      
rencontre réalisée en partenariat avec l'Antre-2 (université de Lille)                           
                                                                                                   



Rachid Djadani, d'abord maà§on puis boxeur crée l'événement en publiant en
1999 Boumkoeur  vendu à 300 000 exemplaires, puis  Mon nerf  en 2004 et
plus récemment Viscéral. Trois romans habités par une écriture inventive,
poétique, métissée et exigeante. Issu des banlieues, il revendique une
nouvelle forme d'écriture, la littérature urbaine : à ce que nous faisons
n'existait pas avant. C'est là qu'est la magie. On essaie de lobotomiser,
mais on est la force, la créativité, l'universalité, parce qu'on se met en
danger quand on est dans la création.


En savoir plus

- Présentation du film "Sur ma ligne" sur le site de l'ACID - association
du cinéma indépendant pour sa diffusion. Synopsis - Texte de soutien -
Point de vue de Marie Vermillard Sur ma ligne est une bouffée d'oxygène
pour tous ceux qui étouffent sous l'avalanche des mots usés de ceux qui
s'acharnent à nous vendre un monde moisi.

- Lire l'interview accordé par Rachid Djaïdani à l'occasion de la sortie de
son dernier roman Viscéral
www.afrik.com